fbpx
2

La coupure annuelle : pourquoi est-elle recommandée?

La coupure annuelle: pourquoi est-elle recommandée?  

Tout coureur quel que soit son niveau a déjà eu vent de la fameuse coupure annuelle. Mais en quoi consiste-t-elle? Est-elle réellement indispensable et surtout pourquoi est-elle recommandée ? Quelques explications…   

4.7/5 - (66 votes)
coupure annuelle

Qu’est-ce que la coupure annuelle ?   

Comme son nom l’indique, la coupure annuelle consiste à marquer un stop significatif de la course à pied une fois par an. Il n’est pas question ici d’un allègement de la charge d’entrainement ou une diminution du kilométrage hebdomadaire, mais bien d’un arrêt de la course durant une période déterminée. Cette durée sera plus ou moins longue selon l’intensité de votre pratique. Elle varie généralement entre 15 jours et 1 mois, auxquels il faut ajouter un temps de reprise en douceur et pourquoi pas une semaine préalable d’allégement avant l’arrêt complet. 

A écouter >> Tout savoir sur le sommeil du coureur (Part.1)

Dans les faits, les coureurs ont tendance à placer cette coupure annuelle durant la période des fêtes de fin d’année, ou pendant la saison estivale. En réalité il n’y a pas de moment idéal. Tout dépendra de vos objectifs, de votre saison et de votre ressenti. 

La seule erreur à éviter serait de placer cette coupure à l’issue d’une course comme le marathon. En effet, vous allez forcément arrêter de courir une fois la ligne d’arrivée passée, pour récupérer. C’est bien là que se trouve la subtilité! L’arrêt de la pratique sera nécessaire pour récupérer physiquement après la compétition et fera indirectement partie de votre saison. La coupure annuelle doit impérativement être distinguée de cette période de récupération post-compétition. 

coupure annuelle

La coupure annuelle pour récupérer physiquement 

Une saison de course à pied est très exigeante physiquement pour les coureurs, peu importe leur niveau. Entre les compétitions et les préparations pour performer le jour J, vous avez demandé beaucoup d’efforts à votre organisme. 

Schématiquement, un cycle de préparation se déroule en plusieurs « phases » et se conclut par la période d’affûtage durant laquelle vous devez « faire du jus ». Le raisonnement est donc le même à l’échelle d’une année. Tout comme vous avez eu besoin d’un temps de repos pour assimiler votre préparation, vous avez besoin de lever le pied pour assimiler la saison qui s’achève. 

A écouter >> Tout savoir sur le sommeil du coureur (Part.2)

De plus, tout au long de l’année ,  vous faites subir d’innombrables micro-traumatismes à votre corps : articulations, tendons et même muscles sont souvent fatigués et ont besoin de se régénérer. Vous les avez forcément ressenties, ces petites douleurs bénignes, qui font ponctuellement leur apparition.

En faisant une coupure annuelle, vous permettez à votre corps de récupérer complètement et réduisez significativement le risque de blessure. Laissez votre organisme se reposer, il vous le rendra au centuple!

coupure annuelle

Prendre soin de son mental grâce à la coupure annuelle

Ce point peut paraître moins évident. On connait les nombreux bienfaits de la course à pied sur la santé mentale. Irritabilité, frustration, stress etc… L’arrêt total du running peut donc sembler contre-productif et même effrayer certains coureurs. 

A lire aussi >> Course à pied: comment optimiser sa récupération?

Cependant, une saison de course à pied est rythmée par de multiples contraintes que vous avez intégrées. Entre les horaires d’entrainement, la planification, l’alimentation et tous les autres paramètres à prendre en compte, la course pèse forcément sur votre mental. S’en libérer pendant au moins une semaine complète permet donc de souffler et de s’éloigner un temps de toutes ces problématiques. 

L’avantage que l’on peut trouver lorsque l’on place la coupure annuelle durant les fêtes ou pendant l’été, c’est que vous allez pouvoir profiter de votre famille et vous adonner à d’autres activités. Car coupure annuelle ne signifie pas abonnement canapé ! Vous pouvez parfaitement partir à l’aventure, randonner en famille par exemple. 

Si malgré tout, vous ne vous sentez pas capable de couper durant 3 semaines complètes, essayez de ne pas courir pendant 7 jours, puis d’adopter un rythme très restreint de manière à effectuer une coupure partielle. Cette technique peut aussi s’appliquer à partir d’un certain âge pour conserver une certaine disponibilité musculaire et articulaire.  

coupure annuelle

S’arrêter de courir : quels impacts sur la performance?

La principale crainte à l’idée d’effectuer une coupure annuelle est finalement la reprise de la course. 

Les coureurs travaillent dur pour atteindre le niveau souhaité et il peut être traumatisant de perdre ce niveau. Certaines études mettent en exergue une baisse de performance à partir de 5 jours d’arrêt complet. Avant cela, il n’y a donc aucun impact. 

A lire aussi >> Running: Souffrez-vous de fatigue mentale?

Par la suite, vous allez en effet ressentir une baisse de vos performances au moment de rechausser les baskets. Mais pas d’inquiétude ! Avec une reprise progressive, vous reviendrez rapidement au niveau d’avant coupure, notamment grâce à la mémoire musculaire. 

Gardez bien en tête que la coupure annuelle vous sera bénéfique sur du long terme. Elle vous permettra de réduire le risque de blessure et de conserver un certain entrain qui pourrait s’essouffler faute de pause. 

programme reprise course a pied

2 comments on La coupure annuelle : pourquoi est-elle recommandée?

  1. Moisan dit :

    Bonjour Guillaume et Fred merci encore pour vos précieux conseils ! Je suis un jeune coureur enfin jeune dans la discipline environ 3 ans et , et je vous avoue que la course à pied pour moi ,je ne comprenais pas le principe de couvrir pour courir. Et ça fait maintenant 3ans que je cours et quel kiffe !!! Je suis devenu accro et c’est vrai que je ne fais pas de pause sûrement la peur de la reprise . Je vais écouter vos précieux conseils et ma faire une petite pause. Merci et surtout continuer . Et joyeuses fêtes de fin d’année.

  2. Arnaud Daelman dit :

    Bonsoir
    Comme toujours les podcasts sont très instructifs et la coupure annuelle je viens de la faire, 1,5 semaine d’arrêt complet..mais j’aurais du coup une petite question : je démarre un plan marathon 3 jours semaine à partir de la semaine prochaine .. hé oui Paris !!
    Faut il que je démarre cette semaine une reprise tranquille ou que je me pose encore une semaine ?
    En sachant que j’ai quand même 48 ans et que j’aime alterner avec du vélo
    Merci
    Sportivement
    Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top