fbpx
0

La coupure totale de l’entrainement est-elle vraiment bénéfique?

Que tu sois débutant ou expérimenté, la récupération est la base de tout entraînement. Avec « Run To Progress», Hyundai te partage toutes les méthodes de récupération essentielles pour optimiser ta progression et booster ton plaisir.

La coupure totale de l’entrainement est-elle vraiment bénéfique?

Le repos fait partie intégrante de l’entraînement. Pour autant, il peut parfois être conseillé de lever totalement le pied sur une période de plusieurs semaines. Alors, la coupure totale de l’entraînement est-elle vraiment bénéfique?

4.7/5 - (68 votes)

Pourquoi le repos est-il bénéfique dans le cadre de l’entrainement?

coupure

Le repos, quelle que soit sa forme, est un élément indispensable de l’entraînement. 


En effet, lorsque l’on s’entraine, on cherche en réalité à stimuler l’organisme en ciblant une ou plusieurs zones précises. On attend alors une réponse adaptative face à ces stimulations. On cherche à ce que le corps s’adapte face à la difficulté. 

À écouter aussi >> Les étirements d’après séance sont-ils vraiment efficaces?

Mais pour ce faire, le corps a besoin de temps. Il lui faut mettre en place des stratégies en réponse aux stimulations, afin de surmonter les difficultés qu’on lui impose. C’est là que le repos prend toute son importance. 

Sans repos, l’organisme sera incapable de s’adapter.

Repos quotidien ou coupure annuelle?

entrainement coupure

Le repos peut se diviser en deux grandes catégories, bien distinctes et aux effets bien différents. 

Tout d’abord, on retrouve le repos quotidien. C’est souvent celui auquel on pense en premier quand on parle de récupération. Ne pas courir tous les jours, démarrer la course progressivement pour ménager des temps de repos… Ces conseils font partie des grands classiques de la course à pied.

Pourtant, s’entrainer tous les jours n’est pas forcément déconseillé. En réalité, tout est une question de volume et d’intensité. C’est sur ces deux paramètres qu’il faut jouer pour veiller à ménager des temps de repos. 

Attention toutefois, si sur le court et moyen terme, s’entrainer tous les jours en adaptant le volume et l’intensité des séances est possible, sur le long terme, cela peut devenir plus compliqué. Il est ainsi conseillé de ménager de vrais temps de repos et de savoir organiser son entrainement de façon à avoir au moins un jour OFF. 

À écouter aussi >> La cryothérapie, comment ça marche?

La deuxième catégorie de repos est la coupure annuelle. Plus radicale, elle consiste à cesser totalement la course à pied sur une période qui peut aller de quelques jours à plusieurs semaines. Pour constituer réellement une coupure, il est conseillé de lever le pied au moins 2 semaines. 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la coupure annuelle n’est pas synonyme de greffe temporaire au canapé. Vous pouvez tout à fait pratiquer d’autres activités physiques : marche, randonnée ou mêmes sports portés comme le vélo. Le but de la coupure est de récupérer physiquement et de s’aérer l’esprit. L’important est de ne pas courir et de veiller à ne pas maintenir une intensité trop importante.

Comment reprendre après une coupure ?

reprendre coupure entrainement

Lorsque l’on planifie une coupure annuelle, il faut s’y préparer psychologiquement. En effet, en mettant de côté la course à pied durant plusieurs semaines, vous allez forcément perdre votre niveau pré-coupure. 

Il est donc primordial d’accepter par avance que la reprise sera difficile. Ce n’est bien évidemment pas une fatalité ! En reprenant le chemin de l’entrainement, vous retrouverez le niveau que vous avez perdu. 

La coupure annuelle va dans un premier temps engendrer des effets uniquement positifs sur la récupération. Mais par la suite, elle va faire diminuer vos capacités physiques. La peur que ressentent beaucoup de coureurs est donc totalement justifiée, bien que souvent trop importante comparée à la réalité. Cette perte de capacité n’est en effet que transitoire. 

Il est ainsi prouvé que l’entrainement donne un marquage génétique durable. Tout votre travail ne sera pas perdu et vous retrouverez votre niveau d’avant coupure bien plus vite que si vous n’aviez jamais pratiqué. C’est la beauté du corps humain ! 

La coupure totale de l’entrainement est-elle vraiment bénéfique?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top