fbpx
0

Foulée aéro-templier : cette technique ancestrale secrète qui va faire tomber vos RP

Foulée aéro-templier : cette technique ancestrale secrète qui va faire tomber vos RP

Technique inspirée des coureurs de l’antiquité, la foulée aéro-templier est revenue sur le devant de la scène depuis la fin des années 1990 apportant avec elle son lot de performances hors du commun. On vous explique comment les meilleurs athlètes de la planète l’utilisent dans le plus grand des secrets pour faire tomber des records.      

4.8/5 - (70 votes)

Foulée aéro-templier: aux origines de cette technique secrète

Vous n’en avez jamais entendu parler ? C’est normal.

Secret de la réussite de nombreux athlètes internationaux de premier plan, cette technique ancestrale a très longtemps été gardée secrète.

Théorisée au VIIIe siècle av. J.-C par l’athlète grec Corèbe d’Élis, cette technique révolutionnaire pour l’époque lui permettra de devenir le premier champion olympique antique sur l’épreuve du stadion, une course à pied d’une longue d’un stade, environ 192m.

Oubliée pendant plusieurs siècles, la théorie de Corèbe d’Elis refait surface au XIIème siècle.

Après la chute de Jérusalem, une troisième croisade fut lancée à partir de l’Europe. Richard Cœur de Lion se retrouva seul après le retrait de la majorité des troupes allemandes de Frédéric Barberousse et le retour de Philippe Auguste en France.

Pour rester en communication avec sa flotte et, ainsi, assurer continuellement l’approvisionnement de ses troupes, Richard eu l’idée de faire courir ses soldats le long de la mer.

Rapidement épuisés par le poids de la charge de leur barda, Richard demanda à Robert de Sablé, nouveau maître de l’ordre des templiers et passionné de l’histoire antique des Jeux Olympiques, de puiser dans les théories grecques et de trouver une solution efficace et rapide pour augmenter la performance de ses soldats.

Robert de Sablé, se plongea rapidement dans la théorie de Corèbe d’Elis et en l’adaptant aux spécificités de l’époque, la reprit à son nom: la foulée aéro-templier que l’on pratique aujourd’hui était née et permit à Richard Cœur de Lion de mettre l’armée de Saladin en déroute.

Pourquoi cette technique est-elle restée secrète ?

Transmise de pair à pair depuis des siècles aux meilleurs athlètes mondiaux dans le plus grand des secrets, la foulée aéro-templier est aujourd’hui méconnue du grand public.

De par sa discrétion technique, qui ne se décèle quasiment pas à l’œil nu, et les bénéfices considérables qu’elle apporte en terme de performances, les spécificités de cette foulée sont bien gardées et ne se transmettent quasiment pas.

foulée aéro-templier

Nous pouvons cependant affirmer qu’elle est encore, à des échelles et des niveaux de technicités différents, utilisée par tous les meilleurs performers mondiaux du XXè et du XXIè siècle de Hicham El Guerrouj, à Eliud Kipchoge en passant par Joshua Cheptegei, Sifan Hassan, Brigid Kosgei ou Beatrice Chepkoech.

En quoi consiste réellement la foulée aéro-templier ?

La technique de Corèbe d’Elis, remise au gôut du jour par Robert de Sablé est d’une simplicité et d’une efficacité redoutable.

Elle nécessite cependant une analyse précise de la posture et des instabilités articulaires de chacun.

La course, comme tout déplacement du corps humain est une succession de déséquilibres maîtrisés, rattrapés, permettant d’éviter la chute.

Ce déséquilibre, appelé aussi « équilibre dynamique », est la conséquence de l’action des différentes
forces extérieures qui agissent sur le coureur et qui sont principalement son poids et la force de réaction du sol R→ si on néglige en première approximation la force de pénétration dans l’air.

Il est à noter que la force de réaction du sol s’oppose à chaque instant à la force d’action F→ de l’athlète sur le sol, soit : R→=−F→

Et c’est là toute la force et la puissance de la foulée aéro-templier.

foulée aéro-templier

En minimisant la force de réaction du sol, elle permet à l’athlète de bénéficier d’un meilleur coefficient de pénétration Sol/Air/Rebond et de bénéficier ainsi d’un gain en puissance marginale d’environ 122 watts par foulée.

Rapportée aux nombres de répétitions d’une course de fond ou de demi-fond les gains sur la durée peuvent se convertir en quelques centièmes à plusieurs secondes si elle est parfaitement exécutée.

Comment adopter cette foulée et progresser très rapidement en course à pied ?

Si vous avez réussi à lire cet article jusqu’ici c’est que votre motivation pour progresser en course à pied est sans limite, et c’est déjà un très bon levier pour avancer.

Malheureusement, comme aurait pu en attester la date de sa publication, cet article est une farce. Certains éléments historiques et scientifiques peuvent s’avérer vrais analysés séparément mais totalement faux conjugués ensemble au service de cette technique révolutionnaire fictive.

Aucune technique miracle tenue secrète depuis la nuit des temps ne vous est cachée et la foulée parfaite n’existe pas.

Pour progresser, le plaisir et la progressivité sont la base.

Posez-vous quelques questions quand on vous propose des raccourcis qui feront de vous un champion olympique en trois clics ou aux aliments miracles qui vous feront gagner 2min/km.

Concentrez vous sur les raisons qui vous motivent à courir et les bienfaits que la course vous apporte au quotidien et vous prendrez beaucoup plus de plaisir à chausser vos running pour de belles sorties !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top