fbpx

L’instant lifestyle

Description

« Nagez 3,8 km. Pédalez 180 km. Courez 42,195 km. Vantez-vous pour le reste de votre vie !  » Voici le mot d’ordre du triathlon Ironman, tel qu’énoncé par John Collins, l’un des pionniers de la discipline dans les années 1970, qui n’en finit pas de recruter des adeptes. D’où vient ce sport ? Pourquoi tant de personnes éprouvent-elles le besoin de se mettre à l’eau, de pédaler, de courir ? Quelle nécessité y a-t-il à toucher ses limites d’endurance, voire les dépasser, dans des formats qui peuvent paraître déraisonnables ? Quel plaisir à s’infliger ces souffrances parfois démesurées ? Le triathlon pourrait bien avoir à dire sur notre temps, sur notre société, sur notre rapport à l’effort, à la nature et à la technologie. Avec la natation, le Feu de l’effort triomphe de la fluidité de l’Eau, avec le cyclisme de la résistance de l’Air, avec la course-à-pied de la gravité de la Terre. Tels sont les monstres poursuivis par l’Hercule triathlète, dont les travaux ne sont plus douze mais trois. Dans ce livre, l’histoire, la métaphysique, l’épistémologie, la psychologie, la politique et la sociologie du triathlon, sont autant de sujets traités par l’auteur pour mieux comprendre la motivation et les mécanismes mis en oeuvre par des athlètes et pour un sport pas comme les autres.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Philosophie du Triathlon – Raphaël Verchère”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top