fbpx
0

Bien choisir son matériel Marathon en 3 étapes

Bien choisir son matériel Marathon en 3 étapes 

Lorsque l’on décide de se lancer sur marathon, rien ne doit être laissé au hasard. Bien choisir son matériel fait donc partie des étapes indispensables pour une course réussie. Comment s’y prendre pour optimiser son équipement ? Nous vous expliquons tout ! 


1- Bien choisir ses chaussures de marathon

Sans surprise, les chaussures constituent le socle de votre équipement pour vous préparer efficacement au marathon et vous élancer sereinement le jour J. 

Elles doivent être adaptées à votre chaussant et à votre foulée. Pensez à vous faire assister par un conseiller spécialisé directement en magasin. Il saura vous aiguiller sur le modèle et la pointure. N’hésitez pas faire quelques foulées chaussures aux pieds. 

De plus, vous devez opter pour deux paires aux caractéristiques bien distinctes : 

  • 1 paire confortable, qui peut être assez lourde, avoir un bon amorti et un drop élevé : elle sera dédiée aux séances d’endurance à allure lente à modérée. 
  • 1 paire plus légère et dynamique : elle devra être utilisée pour les séances à allures modérée et rapide. C’est aussi la paire de chaussures qui vous servira le jour du marathon. 
choisir matériel marathon

Pensez à bichonner vos chaussures ! Nettoyez-les dès vos retours d’entrainements en retirant la semelle et évitez de les faire sécher près d’un radiateur. 

Enfin, en fonction de la durée de votre préparation et du nombre de séances hebdomadaires, vos chaussures peuvent s’user plus ou moins rapidement. Soyez donc attentifs et n’hésitez pas à changer de paire en cours de préparation. En revanche, faites en sorte de pouvoir les tester avant le jour J. 

A lire aussi : Comment augmenter son volume d’entrainement en course à pied ?

2-Le textile : choisir son matériel Marathon intelligemment 

L’équipement du bon marathonien ne se limite pas à ses chaussures. En effet, les vêtements sont tout aussi importants. Ils doivent être choisis avec soin et testés avant la course. 

Ainsi, privilégiez l’usage du débardeur : léger, respirant et aéré, il limitera les risques de frottement au niveau des aisselles et vous permettra de bien évacuer la transpiration. Bien évidemment, bannissez le coton au profit de matières techniques, plus respirantes. 

Pour le bas, le short est l’option la plus indiquée. Choisissez une matière fluide, qui ne colle pas à la peau pour éviter les frottements. Certains shorts sont désormais équipés d’un cuissard pour limiter le risque de gêne au niveau des cuisses. Ces derniers peuvent être intéressants si vous êtes habituellement confrontés à ces désagréments. 

Par ailleurs, si vous êtes une femme, pensez à prendre le temps de choisir une brassière adaptée à votre taille de poitrine. Plusieurs modèles ont été développés exclusivement pour la course à pied et les sports à fortes secousses comme l’équitation. Oubliez les brassières de fitness surtout si vous avez une forte poitrine : le soutien ne sera pas assez fort pour vous éviter toute gêne durant votre marathon. 

Enfin, on ne le répètera jamais assez : pensez à tester systématiquement votre matériel en prévision du jour de la course ! 

choisir matériel marathon

3- Le kit prévention pour le jour du marathon 

Si on s’accorde sur le fait qu’on ne peut jamais tout prévoir, il est tout de même possible de s’inspirer de ses expériences et de celles des autres coureurs de marathons pour se créer un petit « kit » qui pourra vous simplifier la vie le jour J. 

Pensez tout d’abord aux crèmes anti-frottements, vendues dans le commerce ou en pharmacie. Elles peuvent être utilisées aussi bien sur les pieds qu’aux endroits stratégiques tels que le pli du coude ou celui du genou. 

Messieurs, optez pour un petit débardeur moulant sous votre débardeur de course, ou mettez du sparadrap sur vos tétons le jour de la course pour éviter le frottement intempestif du tissu qui peut provoquer des irritations et des saignements. 

Enfin, mesdames, si vous constatez des irritations au niveau des élastiques de votre brassière lors de vos entrainements, essayez de positionner des petites compresses fines aux endroits stratégiques le jour de la course. Petite astuce de dépannage : le plastique du paquet de mouchoir à coincer sous l’élastique ! Il a fait ses preuves… 

Pour finir, si vous souhaitez prendre un sac à dos ou une ceinture pour y glisser vos ravitaillements, téléphones, clés etc, essayez les et faites vos réglages sur vos sorties longues pour éviter toute mauvaise surprise ! 

Maintenant, il ne reste qu’à s’entrainer ! 

A écouter >> Fred en 5min – Courir lentement pour courir plus vite ?

Retrouvez tout le contenu de Objectif Marathon, le podcast officiel du Schneider Electric Marathon de Paris

Un contenu proposé par ASICS, Partenaire Officiel de TOUS les coureurs du Schneider Electric Marathon de Paris.

asics marathon paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top