fbpx
1

Marathon : 5 histoires insolites

Marathon : 5 histoires insolites autour de la distance mythique

Distance mythique, le marathon déchaine les passions du haut de ses 42,195km. De nombreux athlètes écrivent l’histoire de l’épreuve reine grâce à leurs incroyables performances. D’autres ont quant à eux préféré marquer les esprits, volontairement ou non, par leurs histoires insolites. Découvrez 5 anecdotes complètement invraisemblables sur le marathon ! 

5- Le marathonien auto-stoppeur 

En 1904, les JO de Saint-Louis battent leur plein. Parmi les marathoniens sur la ligne de départ se trouve l’Américain Frederick Lorz, dit « Fred Lorz ». Mais alors qu’il atteint le 15ème kilomètre, l’athlète est pris de violentes crampes.

Pourtant, les spectateurs le retrouvent à 8km de l’arrivée, en tête et particulièrement frais. Vainqueur de l’épreuve, il s’apprête à recevoir sa médaille lorsque sa tricherie est révélée par des anonymes qui l’ont vu descendre de voiture durant la course.

Thomas Hicks remporte finalement la médaille d’or et Fred Lorz quitte le stade sous la huée du public. Il déclarera par la suite avoir voulu faire une blague à ses adversaires. Drôle d’humour ! 

4- Le vainqueur prédestiné du marathon

Le Français Alain Mimoun est une figure incontournable de l’athlétisme et pour cause ! En 1956 aux Jeux Olympiques de Melbourne, il décroche la médaille d’or lors de sa première participation à l’épreuve du marathon, à l’âge de 35ans.

« Petite » précision : la journée de la veille avait été marquée par la naissance de sa fille, appelée… Olympe. De plus, Alain avait hérité du dossard 13, un nombre qui ne laissera pas les superstitieux indifférents.

De là à dire que l’histoire était écrite, il n’y a qu’un pas (ou plutôt 42,195km) !

A lire aussi >> Sédentarité et santé mentale : quand le running soigne le corps et l’esprit

3- L’adepte de plans alimentaires insolites

L’alimentation joue un rôle primordial dans la performance sportive. Ce n’est pas Fred qui vous dira le contraire ! Pourtant, certains se laissent tenter par des expériences déconcertantes…

C’est le cas de l’Américain Joe d’Amico, qui en 2011, a décidé de préparer le marathon de Los Angeles en se nourrissant exclusivement de produits McDonald’s durant les 30 jours précédant la course.

Notons tout de même qu’il n’a pas opté pour le cheeseburger-frites à tous les repas, mais a privilégié les produits les plus « sains » à base de poulet ou d’oeufs. Nous laissons à chacun le soin de se faire son avis sur cette méthode atypique… 

A lire aussi >> Nutrition sportive : un rééquilibrage durable et responsable est-il nécessaire ?

2- Le marathonien « sur le tard » 

Il n’y a pas d’âge pour courir ! Fauja Singh l’a bien compris. A 89ans, ce Britannique a décidé de se lancer sur la distance mythique pour la première fois.

Non content d’avoir relevé cet incroyable défi avec brio, il a par la suite parcouru 9 marathons et a raccroché les baskets à l’âge de 101 ans.

Une histoire insolite certes, mais avant tout inspirante ! 

1- Le coureur de marathon fictif

Parmi les histoires insolites autour du marathon, on retrouve forcément quelques tricheurs. Lors des JO de Munich en 1972, Norbert Südhaus, 16ans, se livre à une plaisanterie au goût plus que douteux.

A l’arrivée du marathon, il pénètre dans le stade en tête, sous les applaudissements du public, prêt à passer la ligne d’arrivée en première position. Il porte le dossard 72. Problème ? Aucun dossard 72 n’a été délivré.

Le jeune homme s’est simplement introduit dans la course pour, selon ses dires, réchauffer l’ambiance. Déconcertés, les spectateurs ne rendront qu’un hommage timide au véritable vainqueur, l’Américain Franck Shorter. 

BONUS – L’histoire du premier marathonien

Comment évoquer les histoires insolites autour du marathon sans se remémorer la légende du premier marathonien : Philippidès.

En 490 avant JC, les Perses affrontent les Athéniens lors de la bataille de Marathon. Alors que ces derniers remportent la victoire, le brave soldat Philippidès est chargé d’annoncer la bonne nouvelle à Athènes.

Il se lance dans une course effrénée depuis la plaine de Marathon et parcourt d’une traite les 42,195km qui le séparent d’Athènes. A l’arrivée, il délivre son message et meurt d’épuisement. Le mythe du Marathon est né. 

Pour être certains de ne pas subir le même sort que ce brave Philippidès, n’hésitez pas à vous inscrire sur notre programme Marathon DLTDC. Vous recevrez un plan d’entrainement personnalisé concocté par Fred !

One comment on “Marathon : 5 histoires insolites

  1. Cypo dit :

    Très intéressant sauf pour l’erreur en fin d’article. Philippides n’a pas parcouru les 42,195km pour annoncer la nouvelle mais une vingtaine. C’est pour les nouveaux jeux se déroulant en Angleterre que cette distance a été « créée » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top