fbpx
1

La préparation physique en course de fond- Part.1

La préparation physique en course de fond- Part.1

Classiquement, on admet que la préparation physique n’est pas la meilleure amie des adeptes de course de fond. Pourtant, elle présente des avantages indéniables. Notre Expert, Frederic Belouze, nous les rappelle!

4.7/5 - (876 votes)

Pourquoi les coureurs délaissent-ils la préparation physique ?

« Alors, c’était comment la séance de renforcement hier ? ». Sourire gêné, regard en coin… On a compris, elle a encore sauté! Mais pourquoi tant de haine ?!

Les adeptes de course de fond avance souvent trop arguments principaux :

  • Le manque de connaissance. Cela est valable aussi bien pour les coureurs eux-mêmes que pour les coachs qui, souvent, ne sont pas complètement formés à la préparation physique.
  • Le manque de temps. Le fameux. Imparable, radical. Pourtant, il s’avère parfois plus productif de faire l’impasse sur un footing pour caler sa séance de renforcement, plutôt que de la supprimer.
  • La peur de prendre de la masse. Cette croyance est extrêmement tenace. Pourtant, elle est totalement infondée. En pratiquant une séance ou deux de musculation orientée course à pied par semaine, vous ne prendrez pas de masse. Si vous n’êtes pas convaincus, sachez que le célèbre Mo Farah inclut trois séances de renforcement hebdomadaires dans son programme d’entrainement.

À écouter aussi >> Comment éviter les troubles intestinaux sur marathon?

préparation physique

Les fondamentaux de la préparation physique – Part.1

Ces règles fondamentales sont au nombre de 7. Nous n’évoquerons ici que les 3 premières. Pour les autres, rendez-vous dans la seconde partie de cet épisode!

Pour information, elles ne sont pas classées par ordre d’importance.

À lire >> Les sports alternatifs à la course à pied

Règle n°1 – Veiller à bien positionner son bassin. Le bassin peut être positionné de deux façons différentes : en antéversion ou en rétroversion. Dans le premier cas, on voit visuellement apparaitre une cambrure car le bassin bascule en arrière. Cela peut créer des tension, notamment au niveau de la colonne vertébrale. A contrario, maintenir le bassin basculé vers l’intérieur, autrement dit en rétroversion, garantit le respecter de l’alignement de la colonne.

Règle n°2 – Avoir conscience des régimes de contraction musculaire. Il en existe trois : l’action concentrique, excentrique et isométrique. En cas de contraction concentrique, la fibre musculaire va se raccourcir. Au contraire lors d’un mouvement excentrique, elle va s’allonger. Enfin, lorsque vous travaillez en isométrie, elle reste identique. Sachez que vous aurez toujours plus de difficulté à effectuer les mouvements concentriques que les mouvements excentriques.

Règle n°3 – Apprendre à bien respirer. Exit la vision fantasmée du sportif tout rouge, veines saillantes, lèvres pincées sous l’effort. Il faut en réalité veiller à bien respirer. D’autant que la course à pied est un sport aérobie, qui va nécessité une bonne oxygénation. Il est donc logique de travailler cette respiration même lors des séances de préparation physique. Pour vous assurer de respirer correctement, on vous conseille d’inspirer lorsque vous relâchez et d’expirer lors de la contraction.

course de fond


Une émission proposée par Salomon, votre expert running de la montagne à la ville


La préparation physique en course de fond


One comment on “La préparation physique en course de fond- Part.1

  1. Basile dit :

    Bonjour,

    Quels exercices recommandez-vous si on a le bassin qui bascule en arrière ? en antéversion ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top