fbpx
1

Surentraînement: 4 signaux que votre corps vous envoie pour vous dire qu’il est temps de faire une pause

Surentraînement: 4 signaux que votre corps vous envoie

Train Hard – Win Easy, voilà une citation bien connue des coureurs. Mais attention, car à vouloir trop en faire, on finit par tout faire mal! Le surentraînement peut se manifester par des symptômes différents en fonction de chaque athlète, voici quelques signes qui peuvent vous alerter. 

surentrainement course a pied

Surentraînement en course à pied: ne pas confondre quantité et qualité!

Le surentraînement est considéré comme une sorte de burn-out chez les sportifs.

Il résulte d’un déséquilibre entre les charges de travail et les périodes de récupération. Comme le corps n’est pas suffisamment préparé pour le prochain effort, les performances s’amenuisent au fur et à mesure des séances.

Le surentraînement n’est pas un phénomène à prendre à la légère, car dans certains cas il peut entraîner des complications graves avec des conséquences irrémédiables sur l’organisme de l’athlète. 

Heureusement, dans la plupart des cas, notre corps nous envoie des signes avant-coureur qui doivent nous alerter. 

Surentraînement: 4 signaux qui peuvent vous alerter

1. Baisse de performance

Malgré les entraînements qui s’enchaînent, vous ne progressez plus, au contraire vous avez même l’impression que vos performances ont diminué.

Vous notez également une augmentation de votre temps de récupération.

Les muscles et les articulations sont douloureux, les jambes sont lourdes et vous ne prenez plus aucun plaisir à vous entraîner.

2. Augmentation de la fréquence cardiaque au repos

Chez les athlètes souffrant de surentraînement, on observe souvent une augmentation nette de la fréquence cardiaque de repos (d’au moins 5 battements).

A contrario, lors des séances d’efforts, on peut observer une diminution de la fréquence cardiaque maximale qui semble surtout liée à une limitation musculaire plus précoce.

Ces modifications de la fréquence cardiaque sont reliées le plus souvent à une altération de la balance autonomique.

Dans certains cas, l’athlète peut ressentir également une sensation de poids sur la poitrine et des palpitations.

surentraînement

3. Altération de l’humeur du coureur

Stress, anxiété, perte de l’appétit ou irritabilité, le surentraînement peut également engendrer un état dépressif, une perte de la libido et un manque de motivation aux entraînements.

L’athlète s’énerve rapidement, manque patience et a des difficultés à soutenir son attention. Son entourage remarque que son comportement a changé.

4. Etat de fatigue persistant

On parle de fatigue persistante quand la fatigue se prolonge au-delà de plusieurs semaines.

Il peut aussi se présenter par une fragmentation du sommeil, avec difficultés d’endormissement, cauchemars et réveils fréquents sans impression de récupération matinale.

L’athlète à tendance à somnoler et à bailler toute la journée.

Surentraînement: optimisez vos périodes de repos

Dans l’épisode 15 du podcast Dans la Tête d’un Coureur, nous vous expliquons tout sur le repos afin que ce mot ne suscite plus en vous l’inquiétude de perdre tous les acquis de votre entraînement.

reprendre la course a pied apres les fetes

One comment on “Surentraînement: 4 signaux que votre corps vous envoie pour vous dire qu’il est temps de faire une pause

  1. Crusiot dit :

    Bonjour,
    J’ai bientôt 70 ans et je coure 4 fois depuis l’âge de 25 ans, c’est une drogue.
    Mais ces jours, je suis fatiguée, je ne sais pas si cela vient de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top