fbpx
1

La course à pied est-elle l’ennemi n°1 de vos genoux ?

La course à pied est-elle l’ennemi n°1 de vos genoux ?

Si vous êtes adepte du running, vous avez surement déjà entendu cette phrase: “la course à pied abîme tes genoux, tu verras à 60 ans”. Mais cette croyance populaire est-elle vraiment fondée ? La course à pied est-elle vraiment néfaste pour nos genoux ? 

La course à pied : un anti-inflammatoire naturel

En 2016, des prélèvements de liquide synovial – un liquide biologique qui absorbe les chocs et réduit les frictions en lubrifiant les articulations – et sanguins ont été réalisés sur des coureurs par des chercheurs de l’université de Brigham Young aux Etats-Unis.

A travers ces prélèvements, les chercheurs voulaient mieux comprendre les mécanismes qui entrent en jeu dans la protection des articulations.

Les résultats révèlent une diminution du taux de cytokines pro-inflammatoires dans l’articulation – les cytokines sont des molécules qui agissent sur les cellules et déclenchent l’inflammation – et une augmentation du taux de biomarqueur C.O.M.P (cartilage oligomeric matrix protein) dans le sang, qui semble indiquer un accroissement de l’activité de construction du cartilage. 

Ces résultats pourraient expliquer les bienfaits de l’activité physique sur nos articulations en agissant comme un anti-inflammatoire naturel sur notre corps.

>> Renforcez-vous musculairement pour éviter les blessures et améliorer votre foulée en suivant le programme « Je reprends la course à pied » 🏋️

La course à pied est recommandée chez les personnes souffrant d’arthrose

En septembre 2018, une étude parue dans la très sérieuse revue Clinical Rheumatology fait parler d’elle.

En effet, cette étude recommande la course à pied comme sport aux personnes souffrant d’arthrose.

Les chercheurs mettent en évidence que la pratique régulière et raisonnée de la course à pied permet d’entretenir ses articulations et de se muscler, ce qui a pour effet de protéger nos articulations en facilitant leur fonctionnement.

Il est cependant important de rappeler que la pratique de la course à pied n’est pas un traitement de l’arthrose du genou. L’étude n’a simplement pas montré de risque accru d’arthrose du genou sur les coureurs, par rapport aux non-coureurs.

Au contraire, l’activité physique semble jouer un rôle protecteur pour les articulations.

La reprise, un moment clef pour ne pas rechuter

La gestion d’une blessure en course à pied est délicate, la reprise de l’entraînement l’est tout autant.

Elle doit bien entendu être progressive, en volume comme en intensité. Les séances d’intermittent – dont l’intensité est supérieure à 85 % de la VMA – seront ainsi évitées quelques semaines après la reprise.

Elles génèrent en effet la production endogène d’une grande quantité de radicaux libres oxygénés, suspectés d’être impliqués dans toutes les maladies inflammatoires telles les tendinites.

A la reprise de l’entraînement, il convient également d’éviter les fortes contraintes.

Par exemple, les exercices en excentrique (donc les longues descentes) et de pliométrie (bondissements), les sorties longues, les terrains gras et instables (appuis fuyants) et les sols durs (tartan des pistes d’athlétisme).

>> Renforcez-vous musculairement pour éviter les blessures et améliorer votre foulée en suivant le programme « Je reprends la course à pied » 🏋️

One comment on “La course à pied est-elle l’ennemi n°1 de vos genoux ?

  1. Evelette dit :

    Bonjour
    Reprise de la course après un long arrêt
    Ligamentauplastie croise antérieur depuis 15 ans
    Pas de souffrance ni de traumatisme à la course
    J’aimerais savoir comment transformer mon corps avec la course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top

INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER!

  • Des contenus exclusifs
  • Les épisodes en avant-première
  • Des conseils personnalisés pour booster vos performances