fbpx
2

#61 – Optimiser ses performances sportives avec la science & la data

Optimiser ses performances sportives avec la science data – w. Anael Aubry

Depuis quelques années, d’innombrables innovations technologiques ont fait leur apparition dans le monde du sport. Mais toutes ces innovations sont-elles vraiment fiables et efficaces ? On en discute avec Anael Aubry, Sport Scientist auprès des équipes de France de Triathlon et de natation en eau libre.




Depuis quelques années, d’innombrables innovations technologiques ont fait leur apparition dans le monde su sport.

Entre les montres cardiofréquencemètres, les capteurs de puissance ou les biocapteurs mesurant le taux de glucose moléculaire, l’athlète dispose d’un arsenal de technologies pour améliorer ses entrainements.

Mais toutes ces innovations sont-elles vraiment fiables et efficaces ? Comment comprendre et traiter intelligemment les résultats ? Et enfin, sur quelles mesures un athlète amateur doit-il concentrer son intérêt si il veut mieux s’entrainer?

Dans cet épisode, nous avons le plaisir d’accueillir Anaël Aubry, l’un des Sport Scientists les plus réputés de France qui officie auprès des équipes de France de triathlon et de natation en eau libre.

Sport, Science & Data w. Anael Aubry – Podcast

Une émission enregistrée à #TheHouseOfRunning par i-Run.fr




Re(découvrez) l’épisode sur les chaussures à lames de Carbone

Depuis quelque temps le monde du running subit une petite révolution. Entre les chaussures à lames de carbone et le retour d’énergie des amortis, les technologies occupent une place de plus en plus importante dans le monde de la course à pied. Mais peut-on vraiment faire un lien direct entre toutes ses technologies et l’explosion des records en course à pied depuis quelques années ? Xavier Bonnet, doctorant en biomécanique, nous répond.

Re(découvrez) l’épisode #07 du i-Run Café dédié aux chaussures à lames de carbone


Paris Running Festival

2 comments on #61 – Optimiser ses performances sportives avec la science & la data

  1. Patrick dit :

    Bonjour.
    Par pitié Guillaume, bannissez les anglicismes du podcast. Mes oreilles vous remercieront et vous éviterez d’être ridicule! Sport “ciantiste”. Arrêtez ! Un scientiste, en français, ça existe mais ça n’a rien à voir avec le sujet! Anael lui même s’est senti obligé de traduire. Data = données, scientist = scientifique. Il est où le problème à utiliser les mots français? Quant à la “ahouze of reunigne “, ouch! Au Québec, on a la Maison de la Course. Je précise que je suis français, que j’habite au Québec et que je ne suis pas anglophobe. C’est juste que vous entendre tenter d’être “in” en balançant des mots anglais, ça fait désordre quand les mots français existent bel et bien!
    Vos podcasts sont tous excellents et j’avoue les attendre avec impatience, mais je finis par me surprendre de plus en plus souvent à ne plus écouter le fond du sujet mais d’être à l’affût d’une nouvelle gaffe linguistique de votre part. Dommage !
    Si je peux aussi me permettre un conseil: parlez moins vite, vous mangerez moins vos mots et éviterez probablement nombre de liaisons “mal-t’a-propos”.
    Longue vie à dltdc.

    1. Jean-François Melian dit :

      J’adore faire un sleeping dans un bon spot au Quebec !
      Au Québec aussi ils utilisent des anglicisme mais c’est l’fun de dire qu’on parle bien français, surtout quand tu sors avec ton gang dans un party.
      Tellement cute !
      Anyway, ces maudits français me crissent la patience avec leurs mots anglais.
      Vive le Quebec !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top