fbpx
0

Les aliments à privilégier pour favoriser la récupération

Que tu sois débutant ou expérimenté, la récupération est la base de tout entraînement. Avec « Run To Progress», Hyundai te partage toutes les méthodes de récupération essentielles pour optimiser ta progression et booster ton plaisir.

Les aliments à privilégier pour favoriser la récupération

L’alimentation est un des fondamentaux du coureur. Mais si beaucoup l’optimisent pour améliorer leurs performances, elle est tout aussi importante dans le cadre de la récupération. Alors, quels aliments privilégier pour favoriser la récupération?

4.7/5 - (68 votes)

Quels rôles ont les nutriments dans le processus de récupération?

récup

Tout d’abord, il convient de garder à l’esprit que la récupération fait partie intégrante de la performance. Se concentrer sur la performance pure quand on cherche à optimiser son alimentation, c’est se contenter de la partie visible de l’iceberg. Il faut donc veiller à apporter au corps les nutriments nécessaires pour performer certes, mais aussi pour récupérer. 

À écouter >> Planifier ses cycles de récupération en course à pied

L’alimentation a en effet un double rôle. Les aliments remplissent bien évidemment un rôle énergétique, mais aussi un rôle fonctionnel. Or, la course à pied perturbe l’équilibre fonctionnel du corps, comme toute activité qui nécessite un effort intense. Pour rétablir cet équilibre, il faut s’hydrater, se reposer et s’alimenter. Faire l’impasse sur l’un de ces trois éléments, c’est prendre le risque de maintenir un déséquilibre néfaste pour l’organisme.

Quels aliments privilégier pour bien récupérer?

aliments récupération

L’important n’est pas l’aliment en lui-même mais plutôt les nutriments qu’il contient. En ce qui concerne les macronutriments, on retrouve le traditionnel triptyque protéines / glucides / lipides. En course à pied, on peut se concentrer sur le duo protéines / glucides. 

Si les glucides vont très schématiquement fournir au corps l’énergie nécessaire à l’effort, les protéines vont lui permettre de se réparer. Le running est un sport qui induit une forte répétition de chocs. Ces derniers ne sont pas sans conséquence et vont entrainer des lésions musculaires. C’est là que la protéine va entrer en jeu : elle va permettre de réparer ces lésions musculaires. 

S’agissant maintenant des micronutriments, il faut veiller à maintenir une alimentation variée et équilibrée en quantité suffisante. De cette façon, vous vous assurerez de combler les besoins de votre organisme en vitamines, minéraux…

Quand faut-il manger pour favoriser la récupération?

aliments récupération

Rares sont les coureurs avides d’un bon repas bien copieux après l’entrainement. Cela s’explique par le fait que l’effort provoque une fuite de sang dans les muscles au détriment des viscères. Dès lors, on ne ressent aucun appétit. 

Pourtant, il est important de manger après une séance. En effet, la fin de l’entrainement ouvre une fenêtre métabolique durant laquelle le corps va être particulièrement réceptif aux aliments ingérés et va s’employer à recharger ses batteries de façon optimisée. Cette fenêtre n’a pas la même durée pour les glucides que pour les protéines. 

À écouter aussi >> Sommeil et récupération du coureur

Si elle est plutôt longue s’agissant des glucides, elle tend à se refermer bien plus tôt en ce qui concerne les protéines. Dans les faits, elle se situe dans la première demi-heure qui suit l’effort. Ainsi, il peut être intéressant de consommer quelques oléagineux, riches en protéine mais faciles à ingérer même sans appétit. Pistaches, cacahuètes, amandes… Quelques-unes seulement vous permettront d’optimiser votre récupération en remettant le repas copieux à plus tard. 

Les aliments à privilégier pour favoriser la récupération

https://www.youtube.com/watch?v=eCsIWPlH9ns

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top